Mare-a-Mare

Mare a Mare : de la mer à la mer. La version Sud qui nous intéresse ici, a pour point de départ la cité balnéaire de Porto Vecchio dans l’extrême sud pour finir sur les plages de Propriano dans le Valinco.

Porto-Vecchio

Au cours de cette traversée nous découvrirons la grande forêt de l’Ospédale, son barrage qui alimente en eau potable tout le grand sud. Très rapidement l’ambiance deviendra montagnarde et les contrastes saisissant.

Puis se sera la découverte de l’Alta Rocca et de ses villages de granit. Cette région de l’île ou « Pieve » est la partie montagnarde de l’ancienne seigneurie de la Rocca. Durant la période féodale la main mise des seigneurs de la Rocca sur ces terres fut sans partage. L’histoire de ces lieux est très riche et l’occupation humaine y est ancienne.

Propriano

C’est au musée de la préhistoire à Levie que l’ont trouve la dame de Bonifacio (-7000 ans avant Jésus Christ), le site ancien de Cucuruzzu (2000ans avant JC) sur l’étape Lévie–Serra di Scopamena est d’une grande importance pour l’archéologie insulaire et la compréhension des premières sociétés structurées en Corse. Ces sites ont été occupés de manière quasi constante depuis l’âge de bronze jusqu’au début de notre ère.

Les chapelles romanes de l’an mille sont là pour rappeler la présence chrétienne mais aussi les combats fratricides entre seigneurs.

Mais, l’Alta Rocca c’est aussi les grandes oliveraies des villages du bas et l’importance de l’huile d’olive dans l’économie autarcique d’alors. On trouve aujourd’hui encore de nombreux artisans et oléiculteurs à Lévie et Sainte Lucie. Puis il y a les châtaigneraies des villages du haut que sont Quenza, Serra, Aullène, et Sorbollano avec leur excellente charcuterie artisanale et les fromages de montagne. La population y est accueillante et les villages perchés au milieu de toute cette verdure semblent en dehors du temps.